L'anatomie du Rottweiler / Die Anatomie des Rottweilers

Anatomie du Rottweiler

Parties du corps du Rottweiler



1. Truffe ; 2. Museau ; 3. Joue ; 4. Arcade zygomatique ; 5. Pointe du menton ; 6. Commissure labiale ; 7. Maxillaire ; 8. Chanfrein ; 9. Stop ; 10. Crâne, 11. Protubérance occipitale ; 12. Oreille, 13. Nuque ; 14. Fanon ; 15. Gorge ; 16. Pointe du sternum; 17. Poitrail ; 18. Garrot ; 19. Epaule ; 20. Bras; 21. Articulation du bras ; 22. Poitrine ; 23. Dos; 24. Rein ; 25. Flanc ; 26. Croupe; 27. Queue ; 28. Bassin ; 29. Tubérosité ischiatique 30. Cuisse ; 31. Haut de cuisse; 32. Grasset ; 33. Jambe ; 34. Talon ; 35. Jarret ; 36. Patte postérieure ; 37. Doigts ; 38. Ergot ; 39. Ongles ; 40. Coussinets carpiens ; 41. Patte antérieure; 42. Articulation de la patte antérieure 43. Avant-bras; 44. Coude

Squelette du Rottweiler


1. Crâne, 2. Occiput ; 3. Vertèbres cervicales ; 4. Vertèbres thoraciques ; 5. Vertèbres lombaires ; 6. Sacrum ; 7. Vertèbres caudales ; 8. Bassin ; 9. Fémur; 10. Articulation du grasset ; 11. Tibia ; 12. Péroné ; 13. Articulation tarsienne ; 14. Métatarse; 15. Phalanges ; 16. Os pénien ; 17. Côtes ; 18. Cubitus ; 19. Radius ; 20. Articulation carpienne ; 21. Métacarpe ; 22. Olécrane; 23. Humérus; 24. Articulation scapulaire ; 25. Omoplate ; 26. Mâchoire inférieure

Le squelette est la structure osseuse articulée et animée par les muscles qui soutient les parties molles et protège également le système nerveux central.

Les os sont des organes vivants dont la forme, la structure et la composition se modifient tout au long de la vie. Ils ont pour fonction de stocker les minéraux et de former du sang. Le squelette axial est composé du crâne et de la colonne vertébrale, les membres constituent le squelette dit appendiculaire.

Les os appartiennent à quatre catégories :
  • les os longs (ceux des membres comme l'humérus ou le fémur)
  • les os plats (omoplates, certains os crâniens)
  • les os courts (vertèbres) et enfin
  • les os sésamoïdes, qui sont pour la plupart des portions ossifiées de tendons, situés dans les membres.
La colonne vertébrale du chien se compose de 7 vertèbres cervicales, 13 vertèbres thoraciques, 7 vertèbres lombaires, 3 vertèbres sacrées qui se soudent entre elles pour former le sacrum après la naissance et de 20-23 vertèbres caudales.

Les côtes sont rattachées aux vertèbres thoraciques et leur partie inférieure se rattache sur le sternum.

Le squelette de la tête est composé de deux complexes osseux : les os crâniens, qui entourent l'encéphale et les os de la face autour des cavités buccale et nasale dont les proportions varient fortement en fonction de la race.

Les membres sont reliés au squelette axial par des ceintures. La ceinture scapulaire est constituée de chaque côté du corps par une omoplate seulement, car le chien, comme d'autres animaux bons coureurs, n'a pas de clavicule.
La ceinture pelvienne rattache les membres postérieurs au tronc et est reliée à la colonne vertébrale par les vertèbres sacrées.

Sur les membres antérieurs, le bras est soutenu par l'humérus, et l'avant-bras par le cubitus et le radius. La main est formée par le carpe, le métacarpe et 5 doigts ; les doigts ont chacun 3 phalanges, sauf le pouce qui en a seulement deux.

Le membre pelvien (postérieur) comprend la cuisse, soutenue par le fémur, la jambe avec le tibia et le péroné, et enfin le pied qui comprend le tarse et le métatarse prolongé par 4 doigts ayant chacun 3 phalanges. Le chien est un digitigrade : il marche sur ses trois phalanges protégées par les coussinets de la main et du pied. Au cours de la marche, les articulations sont alternativement tendues et fléchies. Au repos, les différentes parties des membres ne forment pas une ligne droite mais sont fléchies. Plus l'angulation des articulations est raide, plus le chien peut atteindre une vitesse de marche élevée.

Articulations

Les articulations sont les liaisons recouvertes de cartilage et humidifiées par le liquide synovial situées entre les parties du squelette.

Elles sont entourées d'une enveloppe fibreuse, la capsule articulaire, renforcée par des ligaments. Les muscles et les tendons donnent sa fermeté à l’ensemble.

On distingue plusieurs types d'articulations : les articulations immobiles comme celle entre l'ilion et le sacrum, les articulations mobiles et légèrement mobiles. Les articulations mobiles sont celles des membres. Les articulations légèrement mobiles sont comme leur nom l'indique, mobiles de façon limitée seulement. Elles ne peuvent, comme la première articulation de l’orteil, que fléchir et se tendre.

Crâne

On distingue trois formes principales du crâne chez le chien :

Les chiens avec un museau long comme le Colley (Berger d'Ecosse), le Lévrier Afghan, le Dobermann et le Fox-Terrier. Les races à tête ronde et au nez retroussé comme le Carlin, le Bouledogue et le Pékinois (dit à tête en forme de pomme). Les chiens au museau de longueur normale. Entrent dans ce groupe tous les autres chiens qui n'appartiennent pas à l'une des deux premières catégories, dont le Rottweiler.

Parties du crâne

Les caractéristiques extérieures de la tête sont adaptées à la forme et au type du crâne. Les yeux sont placés dans les cavités oculaires à droite et à gauche de l'arcade zygomatique. Celle-ci à son tour domine toute la largeur du crâne et diffère selon la race. Les chiens au museau long ont une arcade zygomatique relativement rectiligne alors que chez les chiens au museau court, elle est fortement arquée.

Mâchoire

La forme de la mâchoire varie fortement en fonction de la race. Le standard de la race officiel définit des directives précises relatives à la denture d'un chien. Les muscles de la mâchoire sont très puissants. On dit qu'un bâtard de 20 kg a une puissance de mâchoire de 165 kg ; chez l'homme, la moyenne de la pression de la denture est de 20 à 30 kg.

Calotte crânienne

La partie supérieure de la tête du chien loge l'encéphale et varie également fortement selon la race. Chez le chihuahua, une sélection de nombreuses années a permis d'obtenir une tête fortement bombée. Malheureusement, cela a eu pour conséquence que de nombreux animaux sont nés avec des défauts héréditaires de l'encéphale ou avec un hydrocéphalie.

Stop

C'est le passage du front à l'os nasal. Certaines races comme le Boxer mais aussi notre Rottweiler doivent selon le standard d'élevage présenter un stop bien marqué, à l'inverse d'autres races (Greyhound ou Bull-Terrier). Au dos de la calotte crânienne se rattache l'occiput qui est par exemple très fortement marqué chez le Basset. Cette caractéristique apparaît chez le jeune chien à l'âge de neuf à dix semaines.

Encéphale

L'encéphale du chien se distingue de celui de l'homme en particulier au niveau du cerveau ; l'homme possède beaucoup plus de cellules grises que le chien. Bien que les deux puissent coordonner et contrôler les fonctions de leur corps et leurs mouvements, l'homme le fait avec une plus grande conscience. Le plus important dans le cerveau du chien sont les sens et la « reconnaissance » ; il y a peu de place pour la pensée propre. On peut apprendre à un chien à reconnaître une pièce de 5 francs mais il ne comprendra jamais le sens de l'argent. Une grande race de chien comme le Saint-Bernard qui pèse à peu près autant qu'un homme a un cerveau dont le poids ne représente que 15% seulement par rapport à l'homme. Cependant, la partie du cerveau responsable de l'odorat a 40 fois plus de cellules que la partie respective chez le cerveau humain.

Développement et formation de la denture du chien

Les dents sont désignées par les termes techniques suivants : incisive, canine, prémolaire et molaire. La dent carnassière est la molaire la plus puissante. Il s'agit de la quatrième prémolaire de la mâchoire supérieure (P4) et de la première molaire (M1) de la mâchoire inférieure.

Le développement des dents commence chez le foetus avec l'emplacement des dents de lait. Les chiots naissent sans dents. Les premières dents de lait percent à l'âge de 2 à 4 semaines. La percée est terminée après 2 mois environ. C'est à cette période que les dents définitives s'implantent dans les os de la mâchoire. Lorsqu'elles poussent, elles déstructurent les racines des dents de lait qui prennent leur place et les repoussent. Des dents de lait, il ne reste alors que la couronne et des parties de la racine qui finissent par tomber. Ce changement est terminé à l’âge de 7 mois environ. Les dents n'ont pas toutes deux générations. Les molaires n'ont pas de dents de lait mais percent directement comme dents définitives. La première prémolaire est particulière car elle ne change pas non plus. Les spécialistes sont controversés sur le fait de savoir s'il s'agit d'une dent de lait ou d'une dent définitive.


Lorsque leur denture est complètement développée, les chiens ont 26 dents de lait et 40 dents définitives. Des prémolaires peuvent être absentes chez les chiens qui ont un crâne court. Dans leur mâchoire devenue plus petite, ils n'ont plus de place ou bien le placement est transversal au lieu de longitudinal.

Percée et période de dentition du chien :

DentNomPercée de la
dent de lait
Percée de la
dent définitive
Incisive I1, I2, I3 4 - 6 semaines 3 - 5 mois
Canine C 3 - 5 semaines 5 - 7 mois
Prémolaires P1
P2, P3, P4
-
5 - 6 semaines
4 - 5 mois 5 - 6 mois
Molaires M1, M2, M3 - 4 - 7 mois